☆ Réserve à RP & GFX ☆
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 UWS - End Of Days - Triple H vs. CM Punk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Beard.
Barbu de Bollywood.
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : Aberdeen, Washington.
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: UWS - End Of Days - Triple H vs. CM Punk   Sam 9 Juin - 19:39

La vie, n'est qu'un perpétuel combat contre la mort. Mais à ce jeu là, c'est toujours la Mort qui l'emporte. Mais pour chaque cause, les hommes soulèvent des armées. Pour l'infime des choses, les hommes sont capables de tuer leurs propres frères, de nier famille et valeurs. Attisés par la haine, les hommes n'ont plus consicence et sont réduits à l'état animal. Aujourd'hui à l'aube de la fin du jour, et du monde qui sait ? Nous sommes sur un champ de bataille, on compte les soldats présents mais ils sont indénombrables tant ils sont présents par delà les horizons. Au centre, un homme sur un cheval, on reconnaît très rapidement le Roi parmi les Rois ; Triple H. Un cran derrière, son fidèle conseiller est présent : Ric Flair. Sans plus tarder, que le contexte laisse place à l'action sur ce champ de bataille.



TRIPLE H — Eternel recommencement, nous revoilà sur un champ de bataille prêts à tous risquer nos vies pour revoir moi, le Roi des Rois remonter sur le trône et règner en souverain sur les contrées de l'Ultimate Wrestling Society. L'aube se lève à peine, et quand le jour touchera à fin, les soldats qui m'entourent verront leur roi porter la couronne et s'asseoir sur le trône. Alors le monde aura trouvé son équilibre et sa force, en ma personne. Bien des personnes m'ont trahi, des personnes duquel je me méfiais, d'autres à qui j'avais accordé une totale confiance, mais tout rentrera dans l'ordre lorsque je vaincrai CM Punk, prince des contrées de Chicago.

Une jolie entrée en matière du Roi des Rois. Simple et précis, t'imagine même pas comme juste le contexte me fait bander.

TRIPLE H — La victoire sur les terres de Green Bay, contre le roi Anderson n'a été que l'occasion de donner une leçon au jeune roi Punk. Les coups que j'ai pu donner, la violence de mes gestes, la douleur que j'ai offerte à Kenneth, n'est qu'un avant goût de ce qui attend le jeune homme. Mais l'objectif est clair cette semaine, conquérir le royaume de Chicago pour s'emparer du trône d'Uprising. Je me fous du nombre d'hommes que possède Punk sous ses rangs, de l'armement qu'il compte, je suis le Roi des Rois. Je remporte chaque bataille que je mène, je remporte chaque combat que je lance. Je suis le meilleur dans ce que j'accomplis. Aucune contestation et aucune concurrence face à moi, les hommes ne se révoltent pas. Ils s'écrasent, se plient et se mettent à genoux face à ma force de soumission.

Tu sens la profondeur du personnage, là ? Calme et pourtant doté d'une haine inconmensurable.

TRIPLE H — Mais cette victoire qui s'annonce à End Of Days, sera également l'occasion de prouver que je ne dois mes succès qu'à moi-même. Je ne dois mes succès qu'à ma hargne, qu'à mon absence de conscience sur les champs de bataille. Durant des années, les gens ont passé leur temps à dire des médisances sur ma personne, crachant sur mon dos. Ils ont passé leur temps à dire que je devais mes succès à l'appui de Vince McMahon, mais jamais ce dernier ne s'est engagé sur quelconque de mes victoires majeurs sur les champs de bataille. Mais je tiens l'occasion, maintenant que je ne compte sur personne d'autre que moi même, de prouver que je suis le meilleur. De prouver que ce talent qui coule dans mon sang, de cette violence et de cette intelligence au combat qui m'alimentent, je ne les dois uniquement à moi-même. Je fixe les règles. J'instaure quand commence le jeu, et quand s'arrête le jeu. Qu'importe la souffrance qu'endurent mes adversaires, tant que j'éprouve du plaisir à détruire, the game isn't over.

Il a mis tout le monde d'accord Hunter, je pense.



Un homme vient de rejoindre Hunter, on reconnait alors Ric Flair, seigneur des contrées du Tennessee et grand allié du Roi des Rois.

RIC FLAIR — Votre Altesse, les hommes sont prêts. Ils n'attendent que votre ordre de lancer ce combat face à Punk.

TRIPLE H — Très bien, Naitch. Merci à toi, toi mon ami fidèle, un des seuls à ne m'avoir pas trahi, au contraire de celui en qui j'avais placé ma confiance même : le seigneur Michaels. Mon vieil ami, dont les cheveux blancs révèlent la plus grande des sagesses, j'aurai une requête à te demander si tu l'acceptes, bien entendu.

RIC FLAIR — Je suis toute ouïe, votre Majesté. Quelle est-elle ?

TRIPLE H — Mon ami, je voudrais que durant cette bataille, que tu sois à mes côtés, que te batte et que tu détruise le royaume de Chicago en ma compagnie, comme ce fût quand antan, nous menions ensemble les batailles, en souvenir de notre amitié.

RIC FLAIR — Ce sera un honneur et un infime plaisir, pour moi votre Majesté. Nul ne doute de votre victoire à venir, tant votre domination et votre superiorité n'ont d'égal Sire. Et puis, soyons honnêtes votre adversaire n'est qu'un avorton, face à vous. Quand devrai-je donner l'ordre aux hommes de se mettre pour l'assaut final ?

TRIPLE H — Bientôt, mon ami. Bientôt, à la fin du jour nous attaquerons Chicago et nous ne ferons qu'une bouchée de royaume. Tu es flatteur mais juste, mon cher Naitch. En effet, Punk. J'ai vu ce gamin grandir sous mes yeux, lorsqu'il était encore un simple soldat et que j'étais encore le roi du royaume de la World Wrestling Entertainment, qu'il était sous mes rangs. Je l'ai s'arracher aux autre,s développer. Car, oui je reconnais qu'il a du talent mais ce dernier sait lui-même, qu'il possède moins de talent. Il sait qu'il ne peut pas se vanter d'avoir accompli le quart de mes exploits. Il ne peut pas prétendre avoir accompli la moitié de mes conquêtes, ni même vaincu le tiers des plus légendaires rois que j'ai vaincu, accompagné de mon sledgehammer.

RIC FLAIR — C'est exact, votre Altesse. Un gamin, à qui on a cédé trop souvent des caprices.

TRIPLE H — Encore une fois, tu as raion, Naitch. Sa Majesté CM Punk, passe son temps à faire des caprices, il fait plier et n'obtient que ce qu'il désire sous les menaces. Il l'a fait lorsqu'il était maître du royaume de la Ring Of Honor, menaçant de partir avec la couronne de la ROH vers les contrées de la WWE, tout ça pour compter plus d'or. Il a fait le même scénario, à la World Wrestling Entertainment. Jurant de partir avec la couronne, tout le monde s'est effrayé et a crié au scandale. Mais la semaine qui a suivi, il est revenu avec comme un chien errant, commeun enfant abandonné. Punk n'est bon qu'à menacer, mais agir il en est strictement incapable.

Tu sens bien que Triple H n'est pas là pour éplucher les patates. Il veut se battre, et par dessus tout : gagner.



Ric Flair se rapproche un peu plus du Roi des Rois.

RIC FLAIR — Méfiance tout de même, Sire. On parle en bien dans de nombreuses de Punk, on le décrit valeureux guerrier qui a eu des premières conquêtes plus qu'impressionnantes. [/i]

TRIPLE H — On pourrait croire, tout cela. Affirmer que Punk a eu des débuts impressionnants, relève de la bêtise mon cher. Sur les écrits, tout laisse à croire ceci. Mais vaincre et conquérir les territoires de rois tels que the Punk King Shannon Moore, ou encore d'autres rois formant les terres de l'ECW ne relève pas des choses impressionnantes. Il en est même pathétique de vanter ce genre d'exploits, c'est d'un ridicule. Les choses ont bien changé, je m'en aperçois. Aujourd'hui, on s'extasie devant la moindre victoire quelque qu'elle soit. Parce qu'après tout quelque soit la manière, la victoire est une victoire. Mais cela ne sont que des foutaises, il n'y a plus belle victoire que lorsqu'elle est écrasante, quand elle montre toute la domination et toute la violence que l'on excerce, qu'elle reflète la soumission de votre adversaire à votre grandeur, rien n'est plus beau que ce genre, et CM Punk ne peut se vanter de ce genre d'exploits. C'est un constat aussi simple que ça.

RIC FLAIR — On parle également de conquêtes controversés.. Des bruits de village qui courent dans les campagnes, et qui me sont parvenus jusqu'à mes oreilles, mon Roi. Est-ce donc vrai, ce que l'on raconte ?

TRIPLE H — Hélas, oui ce n'est qu'un vaut rien. Il ne s'impose pas de manière claire et efficace pour ne souffrir d'aucune contestation, longtemps j'ai cru que toutes ces histoires à son propos n'étaient que mythes et légendes produites par ses détracteurs. Mais hélas, c'est bien la vérité. En effet, il y a eu de nombreuses batailles remportées, de manière déloyale de la part de Punk. Il y a eu cette victoire, contre le roi des Ténèbres, l'Undertaker alors ce dernier sentait le vent tourner en sa défaveur, il décida de hisser drapeau blanc en signe d'abandon, mais le seigneur Long a surpris le roi des Ténèbres en menant une attaque par derrière, ce qui permis à Punk de s'emparer de ces terres, certes maudites. Dans l'histoire, les exemples sont nombreux sont pour contester la suprématie et la domination sur de nombreuses terres, de la part de Punk. Jamais, je n'ai eu de controverse lors de mes conquêtes, mes victoires sont écrasantes, elles sont claires et encore plus fort, jamais je n'abandonne. Jamais, je ne me rends. Je préfère mourir sur un champ de bataille, que me rendre et vivre en perdant mon honneur. Car rien, n'est plus important pour un guerrier, que conserver son honneur. Un guerrier sans honneur, n'est pas un guerrier à qui l'on peut se fier.

RIC FLAIR — Ce sera l'occasion de prouver que Straight Edge doesn't mean that you're better than Hunter. Wooo ! .

TRIPLE H — Encore une fois, tu es dans le juste, Naitch. Ce mode de vie qui consiste à ne consommer aucune drogue, aucun alcool et la promiscuité sexuelle, tout ça ce sont encore des foutaises et des mensonges que nous invente le Chicago Made. La véritable raison réside dans le fait que Punk, a vu les ravages de l'alcoolémie au sein de sa famille, et s'est détaché de cela. En soit, il a voulu mener une vie saine, mais expliquer au peuple que ce mode de vie vous permet d'atteindre les sommets et vous place au dessus de tous, c'est d'un ridicule. J'ai courtisé et flirté avec les plus belles femmes de tous les royaumes, j'ai pu également consommé toute sorte de liqueurs et boissons divinement alcoolisés, mais nulle de ces choses ne m'ont jamais empêché de dominer les autres comme j'ai dominé, je domine et je dominerai encore longtemps. Pourquoi ? Parce que je suis le meilleur, que c'est un fait et que ça ne changera pas.

Hormis les deux hommes qui parlent, tout est silencieux. Comme si tout était trop calme, c'est bien le reflet d'un calme avant la tempête. Une tempête nommée Triple H.



La fin du jour approche. Le début du combat s'annonce, le ciel s'assombrit, les nuages gris chassent soleil et nuages blancs. Une atmosphère de guerre, comme si les Dieux savaient tous les enjeux qu'ils relèvent de cette bataille, qui déterminera celui qui règnera sur Uprising.


RIC FLAIR — Tous les hommes sont derrière vous, votre Majesté. Ils n'attendent plus que votre ordre pour lancer l'assaut.

TRIPLE H — Voilà encore une majeure différence entre moi et Punk. C'est ma capacité à diriger les troupes, à les mener au succès, tout le contraire de Punk, il est incapable de mener qui que ce soit vers le succès,pourquoi ? Pour une seule et bonne raison, c'est parce que lui-même est incapable de se gérer. Physiquement, il présente toutes les qualités d'un bon guerrier, mais la force physique ne suffit pas à faire de vous, un bon guerrier. Il faut avoir un esprit prêt à encaisser les choses et à subir, avant de rendre les coups. Que ce soit durant son commandement de la Straight Edge Society, ou il se prenait pour le Messie tentant de sauver les hommes et les femmes des vicissitudes. Un conseil, pour notre bataille à venir Punk, sauve ta peau avant de vouloir sauver celle des autres. Ou encore ce fut le cas, lors de sa prise de pouvoir des troupes de Nexus, qui fut encore plus révélateur de la non capacité à gérer les troupes ou son absence d'autorité flagrante. Notamment avec cet exemple, deux de ses soldats Gabriel ainsi que Slater ont décidé de quitter la Nexus pour rejoindre les rivaux, l'ennemi de toujours, the Corre. Tout le contraire, j'ai pris le commandement des troupes d'une armée révolutionnaire, une troupe en ta compagnie, Naitch. Une armada qui était l'Evolutionmême sur les champs de bataille, tant nous avons dominé sans aucune contestation possible. Nous avons conquéri tous les trônes possibles. Nulle défaite, victoire sur tout champ de bataille, l'histoire nous a retenus comme l'armada la plus parfaite et la plus combative des temps. J'ai écrit les plus légendaires et les plus belles pages des champs de bataille, il n'y a qu'un nom qui s'impose pour définir le guerrier parfait, et ce n'est autre que the King of Kings ; Hunter Hearst Helmsley.

RIC FLAIR — After that magnificient victory, we will find some ladies and ask them if they want to ride Space Mountain, they would agree and scream three words : all night long. Wooo !

TRIPLE H — It sounds great, Naitch. Mais avant tout, il me faut écraser ce minable, lui montrer et lui donner la leçon de sa vie. Il n'a même pas idée de la souffrance, de la douleur qu'il attend. Il va livrer la bataille de sa vie, mais le sort en est déjà jeté. Alea jacta es, comme l'a dit César. Il tombera sous mes coups, se mettra à genoux face à ma superiorité, et devra bien se rendre compte qu'il n'y a qu'un seul réel guerrier qui est le meilleur de tous les temps, et que ce denier n'est pas Punk. They don't call me the dirtiest player in the game for nothing. Punk va comprendre pourquoi cette réputation, il va la comprendre sous l'impact de mes coups. Il va le comprendre sous la violence et sous la ruse de ma stratégie. the Game is on !

RIC FLAIR — Bien des lutteurs ont tenté de se proclamer le meilleur au monde, mais je te l'ai dit la semaine passée et je te le répète ici sur ce front, à l'aube d'une nouvelle bataille. There is only one diamond in this business, and I am looking at him.

TRIPLE H — Tu vois, Naitch. C'est aussi ça que j'ai quitté mon chateau du Connecticut et que je suis revenu sur les champs de bataille. C'est parce que ces jeunes pensent pouvoir arriver et faire leurs débuts, cracher sur les légendes qui ont fait l'histoire de ces contrées. Best in the world, voilà un mot que j'ai entendu dans la bouche de tous les jeune seigneurs, comme Punk, qui est le symbole de cette génération, mais cette génération de vantards n'a fait que dire qu'ils étaient tous les meilleurs au monde. Il ne suffit pas de dire que l'on est le meilleur, il faut le prouver. Les Dieux peuvent en témoigner, mais partout ou je suis passé, j'ai affirmé que j'étais le meilleur. Mais je l'ai non seulement prouvé sur toutes mes conquêtes, sur toutes mes victoires. J'ai fait comprendre pourquoi on me surnomme the Celebral Assassin.

Là, tu vois la rage qui monte et en même temps, il est très serein, comme il contrôlait sa rage jusqu'au combat final, face à Punk.

RIC FLAIR — Bientôt, tu seras sur le trône d'Uprising[i] et là plus personne ne pourra nier que tu es & que tu demeures le meilleur guerrier de tous les temps. Tous, te craindront et te respecteront comme tu le mérites. Parce tu es le Roi des Rois, nul autre ne peut aspirer à ce destin qui t'est réservé. Wooo !

TRIPLE H — La dernière différence, qui sépare le commun des mortels que compose [i]Punk
et moi, qui forme avec d'autres très rares certes, l'élite : c'est la peur. Je ne ressens plus cette peur, au contraire j'en fais ma force en l'enterrant. Au moment où sonne le glas et résonnent les cors annonçant le début de la bataille, je suis tel un spartiate. Seule la haine, la violence m'habitent. L'adrénaline est au maximum et chaque coup que je porte, renforce mes désirs de destruction. Je ne laisse aucun obsctacle sur ma route, je laisse la rage prendre le contrôle de ma personne. Je n'ai plus de conscience, je suis tel un animal. Je ne ressens aucune pitié, je réserve le même sort à chaque homme : une destruction totale, je brise les os, je déchire les muscles, je fais couler le sang et surtout après tout cela, je remporte les victoires en Empereur, en Roi, en souverain qui domine de la tête aux pieds. Je sais ce que cache ce sourire narquois que tu abordes, ce côté sur confiance de soi que tu as. C'est ton masque, ta manière à toi de cacher que tu as peur, peur de perdre et plus encore; tu as peur de notre affrontement à End Of Days. Et tu as bien raison d'avoir peur, je suis ton pire cauchemar et tu n'es pas vraiment pas au bout de tes souffrances,Punk. Naitch, va et monte sur ton cheval nous allons lancer l'assaut maintenant que vient l'heure sombre ou le jour s'éteint et la nuit s'élève.



Triple H se tourne alors vers ses troupes, avant de se tourner vers l'horizon. Et là, une voix forte, celle du Game s'impose de manière rauque dans les paysages.

TRIPLE H — Soldats, mettez vous en rang ! Le jour touche à sa fin, et face à nous se dresse le royaume de Chicago dont nous allons nous emparer. Je ne veux aucune pitié, que personne ne soit épargné. Mais une seule chose doit être claire, soldats : CM Punk's ass is mine !

Le soldat qui va oser toucher Punk à la place d'Hunter, tu sens qu'il va passer un mauvais quart d'heure.

TRIPLE H — CM Punk, I'm your nightmare, and I promise you it will hurt you. But everything will be finished at End Of Days, once I would be back on my throne, for the fourteen time. The King Of Kings is on road for an new conquest, and nobody would warn it.

Triple H regarde loin vers l'horizon, prêt à en découdre.

TRIPLE H — I'm gonna drop your ass, once and for all. Game is over, for you Punk.

L'épée se lève, et les hommes sont prêts à se ruer à l'attaque, à détruire et tout saccager tels des monstres.

TRIPLE H — Bow down to the King of Kings, Punk. LET'S FIGHT !

Sur ces derniers mots, l'assaut est lancé par le Roi des Rois. L'issue du combat nous ne la connaîtrons que ce mercredi, à End Of Days. Qui de CM Punk ou Triple H remportera ce combat épique ? Et bien la réponse, mercredi. En tout cas, c'était un énorme kiff pour moi de pondre ce RP. Je me suis défonce pour Lucas, bonne chance mon gars. Que le meilleur gagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
UWS - End Of Days - Triple H vs. CM Punk
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bridgestone Track Days à Magny Cours
» KTM Orange Days 2011 !!!
» [TRIUMPH] Speed triple 1050
» LA TRIPLE COURONNE SPORT COMPACT BESTBUY
» Pédalier triple léger ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabana of Rp'z :: Part of Roleplay :: Roleplay of Pra'-
Sauter vers: