☆ Réserve à RP & GFX ☆
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Promo PWA.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Beard.
Barbu de Bollywood.
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : Aberdeen, Washington.
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Promo PWA.   Lun 29 Juil - 5:10

Mexico Ciudad Federal, ville connue pour son tourisme, son banditisme mais aussi ses strip clubs et c'est là que nous sommes, ce soir. Trois hommes sont réunis dans un strip club, qui semble bien vide ce soir. Rien de mieux qu'un endroit calme pour parler business.



??? . Amigos, quel plaisir de vous retrouver après tant d'années. Pardonnez ma nostalgie sous mes airs de bandito mais on se croirait au bon vieux de temps de notre association. J'espère que ce plaisir est partagé, hermanos. Vous le savez, cela fait maintenant 5 années que je ne suis monté sur un ring. 5 putos de años. Sabe lo que significa eso ?

??? . Arrête de tourner autour du pot, Konnan. Explique-nous vraiment ce qui nous amène ici au lieu de nous donner envie de vomir avec tes discours nostalgiques, marícon. Je sais que tu as une idée derrière la tête, tu n'entuberas ni Hernández, ni le Notorious 187 avec tes mensonges.

Ca tourne soit au règlement de comptes soit aux retrouvailles.

Konnan. Amigos, vous savez que j'ai toujours œuvré pour le bien de la Latin American Xchange, j'ai sué sang et eau pour le bien de notre association, n'hésitant pas à aller jusqu'à me sacrifier moi-même. Fuimos como hermanos, verdad no ? Je ne vous cacherai que ma visite a effectivement un but. Un seul et unique but : rebâtir la Latin American Xchange.

Hernández. Mon cul, ouais. Tu as surtout essayé de nous entuber sur les bords et c'est pour ça que tu en paies les conséquences. Tu n'es plus le Barbarian, tu n'es qu'un éclopé en chaise roulante, pas même foutu de faire peur aux vieilles dames du coin, alors déclare tout de suite tes intentions et ce que t'attends de nous avant que je me fasse le plaisir de t'ôter ce sale petit sourire de merdeux coincé sur le coin de ta bouche, cábron.

L'intervention d'Hernández a le mérite d'être claire et précise.

Homicide. Tu peux essayer de baiser qui tu veux mais certainement pas nous, pendejo. Ca fait 5 putains d'années qu'on te voit plus, 5 années que ton nom est rayé de la liste des latinos, 5 ans que tu as lâché la cause qui était la notre. Et aujourd'hui tu te pointes et tu dis vouloir remonter le bon vieux temps ? Bullshit. Crache le morceau avant que ça tourne mal, Konnan.

Konnan. Amigos, nous pouvons dominer Impact. Nous pouvons contrôler Orlando comme on a déjà contrôlé d'autres parties des Etats-Unis à une époque. Il est temps de montrer que nous ne sommes pas mort. On peut dominer l'Amérique. Podemos revolucianor el mundo latino, podemos mostrar a estos Americanos que el sueño americano es nada más que un mentira.

Homicide. Tu crois qu'on a besoin de toi pour dominer ce pays ? Qu'est-ce qu'on gagne à te suivre dans ta merde ?

Konnan.  La consécration ultime de l'association entre la bête de Houston, the strongest man in Impact et the toughest murder of Brooklyn's streets. Je peux faire renaître la leyenda del SuperMex, comme la tienne, Cide : refaire de toi l'homme que tout le roster craignait d'affronter de peur de ne pas pouvoir en sortir vivant. Comment, vous demanderez ? En vous offrant le titre tag team servi sur un plateau d'argent. Pensez à cette proposition, vous êtes des hommes intelligents, vous savez que je peux vous conduire à la gloire. Où est passé votre instinct de tueur ?

Hernández. This sounds ... as a lie. Je vais briser ta putain de nuque en moins qu'il ne me faut pour boire une bière. Comprendre, gringo ?

Homicide. Take it easy, man. Ecoute moi bien Konnan, regarde bien moi dans le blanc des yeux son of bitch. Ta proposition, tu peux te la carrer au cul. Tu sais pertinemment que nous avons pas besoin de toi si nous voulons remporter les titres par équipe. Aucune équipe ne peut faire face aux two baddest motherfuckers in this game. Personne ne peut supporter l'affrontement face à deux forces de la nature comme nous. Ce que tu veux réellement, ce qui se manigance dans ton petit cerveau de bâtard, c'est ta route vers la gloire. C'est toi aux sommets, et nous derrière à nous contenter des miettes. Tu as toujours opéré de cette façon, crois-moi que nous ferons pas cette erreur une seconde fois. Maintenant, je te conseille, non, j'exige que tu te casse et que tu fasse ta vie misérable avec d'autres idiots qui plongeront dans ton discours avant que Hernández ne te fasse regretter d'être venu dans ce putain de monde.

Hernández fait craquer les jointures de ses mains et regarde Konnan, qui semble avoir passé le ton amical. ll semble même énervé.

Konnan.  C'est comme ça que vous le prenez, que vous me remerciez après ce que j'ai fait pour vous, pendejos ? Laissez-moi vous rappeler quelque chose : vous n'étiez rien sans moi. Vous n'étiez que de vulgaires lutteurs lambda. Je vous ai bâti, je vous ai construit. J'ai fait de vous des hommes. Manos con cojones. Avant ça, vous n'étiez rien. Rien du tout, vous me devez tout, mais le goût du succès fait chavirer toute les têtes, même celles des plus grosses salopes. Vous me devez absolument tout. Y eso le sabeís, juntos. Vous êtes ingrats, comme tous ces parasites qui se foutent sur la gueule, chaque jour dans les favelas du monde latino, dans chaque ghetto des Etats-Unis. Vous n'êtes que des chiens ! Des putains de chiens que j'ai dressé. Mais nous n'en resterons pas là, vous paierez. Vous regretterez votre affront.

Alors que Konnan s'apprêtait à partir, Homicide se lève et appelle Konnan.

Homicide. Konnan. Viens visser ton putain de cul sur ce siège avant qu'Hernández ne vienne personnellement te briser chaque os et muscle qui constituent ton fils de pute de corps.

Décidé à tenir tête au Notorious 187, Konnan se ravise et s'assied sur le siège.

Hernández. Sage décision, je me serai fait un plaisir de lire la souffrance sur ton visage d'enfant de pute.

Homicide. Tu parles de remerciements, d'ingratitude ? Tu te fous de qui ? C'est toi qui t'est montré ingrat, c'est toi qui a voulu jouer les plus malins et nous traiter comme des moins que rien, en oubliant la cause première de notre association. Te vuelves loco. La gloire, les putes, l'argent et la blanche, tout ça t'a rendu fou, gringo. Et aujourd'hui, tu voudrais que nous retournions dans ce merdier. Tu voudrais que l'on t'accompagne dans ta déchéance ? Tu peux aller te faire enculer allègrement par un Brésilien, ce sera le même manque de considération pour le Notorious 187. Tu parles de cojones ? Crois-moi ce soir, au menu tu vas bouffer tes couilles, puto. Hernández, donnes à ce bâtard une leçon qu'il n'est pas prête d'oublier.

Konnan comprend qu'il est en danger, et change son ton. Il devient tout de suite plus mielleux.

Konnan.  Hernández, Cide, mis amigos, ne vous ai-je pas été utile ? Laissez-moi une chance, laissez-moi la vie. Je ne suis plus rien.

Hernández. Tu fais dans ton froc, maintenant hein ? Achanta y vete al diablo, hijo de puta. Je vais me faire plaisir de te briser les seules parties que t'arrives encore à bouger et te faire souffrir comme une merde, quand je te briserai ta nuque.

Hernández s'apprête à frapper Konnan, quand ce dernier sort un revolver de derrière son dos.

Konnan.  Recule, fils de pute. Recule, j'ai dit ! Tu pensais que je n'aurai pas prévu le coup si les choses tournaient mal ? Je vous connais, je vous ai fabriqué, je sais ce que vous ferez avant même que vous l'ayez fait. Je vais vous liquider tous les deux pour ce putain de manque de respect et vous irez brûler en enfer.

Hernández. C'est toi qui va brûler en enfer, putain d'enfoiré. Tu vas voir le Diable dans quelques minutes.

Avant même que Konnan n'ait le temps de répondre, Hernández lui assène un énorme middle kick en plein thorax, un coup de feu part dans le plafond du strip club

Hernández. Barre-toi, Cide. Les flics vont rappliquer, barre-toi. J'en finirai avec lui. On se retrouve à la planque !

Homicide préfère suivre les conseils de son ami et s'en va mais prend le temps de lui dire, alors que Konnan est toujours sonné.

Homicide. Te fais pas pincer, t'es encore sous contrôle judiciaire. Si tu te fais coincer, c'est direction la prison sans passer par la case départ.

Hernández lui montre son majeur avant de sourire et retourner s'occuper du cas de Konnan, il lui assène une série de droites, le sang coule. Konnan n'est plus qu'un morceau gisant. Il ramasse alors le revolver.

Hernández. Je t'avais promis que je t'enverrai voir le Diable, je les tiens toujours. Brûle en enfer, enfant de putain. Cordialement, my killer instinct !

Il lui colle le revolver sur le crâne et sans hésitation, appuie sur la gâchette. La balle traverse le crâne de Konnan. C'est alors qu'une voix résonne de l'extérieur.



??? . Police de Mexico Ciudad Federal, vous êtes encerclé. Vous ne pouvez pas vous échapper, rendez-vous sans opposition, qui que vous soyez. N'opposez aucune résistance, sortez mains sur la tête sans tenter quelconque acte de folie !

Hernández ne perd pas de temps et tente de sortir par la porte arrière. Malheureusement, il  est très vite reperé et un policier lui somme de s'arrêter sinon il lui colle une balle dans le crâne. Le policier se rapproche mais Hernández n'hésite pas et se rue vers le policier, il le frappe. Alertés par le bruit, une dizaine de policiers se rue dans l'arrière cour.

Policier. Hands up ! J'ai dit mains en l'air, enfoiré de merde.

Cinq policiers se dirigent vers lui et le maîtrisent l'homme tout en regardant si leur collègue nécessite des soins supplémentaires. Une fois les menottes aux poignets, il est conduit vers la voiture des officiers de police ou lui sont dits ses droits.

Policier. Shawn Hernández, vous êtes en état d'arrestation pour le meurtre de Carlos Ashenoff, plus connu sous le nom de Konnan dans le monde du banditisme. Vous êtes également accusé de délit de fuite ainsi que de coups et blessures portés sur un agent de la force publique dans l'exercice de ses fonctions. Au vu de votre casier judiciaire, vous passerez en comparution immédiate, demain à l'aube. Si tu savais depuis combien de temps j'attends ce moment, pendejo.



Un sourire narquois sur les lèvres du policier, qui en profite pour lui porter un coup de matraque avant de le faire rentrer dans la voiture, qui file vers le commissariat.


Dernière édition par Pra' le Mar 30 Juil - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Beard.
Barbu de Bollywood.
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : Aberdeen, Washington.
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Promo PWA.   Mar 30 Juil - 21:57

Houston, Texas. We got a problem ? Nous ? Non par contre Hernández risque d'en avoir de gros. Dans la nuit, il a été extradé vers les USA pour une comparution immédiate. Nous voilà au tribunal, l'heure du verdict est arrivée.



Juge. Accusé, levez-vous. Vous êtes accusé de meurtre sur la personne de Carlos Ashenoff, reconnu sous le nom de Konnan dans le milieu du banditisme. Vous êtes également accusé de coups et blessures portés sur un agent de la force publique et de tentative de délit de fuite.Accusé que plaidez-vous ?

Avocat. Nous plaidons coupable.

Juge. Membres du jury, après de nombreuses heures de délibération, êtes-vous parvenus à une décision suite aux délibération ?

Juré. Oui, nous y sommes parvenus, votre Honneur.

Juge. L'audience vous écoute. Juré numéro un, levez-vous et prononcez la sentence

Juré. Concernant les chefs d'accusation d'homicide sur la personne de Carlos Ashenoff, nous déclarons l'accusé : coupable. Concernant les chefs d'accusation de coups et blessures portés sur un agent de la force publique dans l'excercice de ses fonctions, nous déclarons l'accusé : coupable. Et dernièrement, concernant les chefs d'accusation pour tentative de délit de fuite, nous déclarons l'accusé : coupable

Juge. Shawn Hernández, vous êtes donc condamné à huit années d'emprisonnement à la prison de Houston. Vous pourrez bénéficier d'une liberté conditionnelle, pour bonne conduite. Votre libération pourra être benéficiée, si vous payez la caution. La caution est fixée à 10,000 $. Officiers, conduisez cet homme vers sa cellule.



Le juge donne trois coups sur la table avant de partir. Les officiers de police prennent Hernández par le bras et le conduisent vers la prison d'Houston tandis que Hernández sembler marmonner quelques mots dans la colère..

Hernández. Cábron, marícon, pendejo, hijo de puta,vous paierez tous. Mi venganza será dolorísima.


Dernière édition par Pra' le Mer 31 Juil - 21:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Beard.
Barbu de Bollywood.
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : Aberdeen, Washington.
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Promo PWA.   Mar 30 Juil - 22:11

Six ou huit long mois sont passés, Hernández a perdu le sens du temps au sein de cette prison. Ce dernier passe ses journées en cellule, comme une bête incapable d'accepter la connerie de la justice américaine.



Plongé dans ses pensées, il est ramené à la réalité par le garde qui l'appelle.

Garde. Hernández, t'as de la visite ! Lève vite ton cul avant que je ne change d'avis en ne te laissant pas y aller.

???. Non, señor. N'ouvrez pas la porte, je désire m'entretenir de cette façon avec Señor Hernández. Cependant je pense que vous pourriez faire un tour plus loin, le temps que ce monsieur et moi même ayons fini notre discussion privée.

Garde. Qu'est-ce qui te fait croire que je vais te laisser seul à seul face à la cellule d'un des plus dangereux prisonniers de notre établissement, le métèque ?

???. Disons que ces billets vous feront comprendre qu'il est plus raisonnable de me laisser discuter en privé avec mon ami.

Le mystérieux inconnu glisse alors une poignée de billets dans la poche du garde.

???. Ne te retourne, pero escuchame. Je peux te faire sortir d'ici. Pas de manière illégale, mais pas de manière totalement légale non plus. Je ne te parle pas d'évasion. Disons que je suis un ami à toi, et que j'ai à coeur te rendre un service, celui de te retirer de ses murs qui t'emprisonnent et qui t'empêche d'aspirer à de plus grandes fins. Je t'expliquerai l'intégralité de ce que j'attends de toi, une fois que tu seras sorti de prison. Dieu sait à quel point les oreilles des murs d'une prison sont à l'affût. Qu'en penses-tu ?

Hernández. Qu'est-ce qui te fait penser que j'ai besoin de ton aide ? Qu'est-ce que tu peux m'apporter que je ne peux avoir, gringo ?

???. Dans un premier temps, libertad. C'est ton besoin premier. Puis par la suite, la fama, el oro, la victoria. Qu'en dis-tu ?

Hernández. J'en dis que le dernier homme a m'avoir proposé ce genre de marché, est en train de brûler en Enfer aux côtés del Diablo. Qu'est-ce qui pourrait me faire croire que tu n'es pas le même salopard que Konnan ?

???. No estoy Konnan, eso es todo lo que necesita saber por ahora. Nous sommes les mêmes, nous avons les mêmes valeurs. Notre nation a trop longtemps été traînée dans la boue par la pourriture américaine. Nous désirons arriver au même but : la dominación ultíma.

Hernández semble sérieusement réfléchir à la proposition de l'inconnu qui discute avec lui, assez pour le convaincre ? On ne le sait pas, l'homme semble donner une échéance à Hernández.

???. A toi de prendre la bonne décision, amigo. Tu peux t'associer à un frère et rendre notre nation plus puissante que jamais.. ou tu peux moisir dans ce trou encore quelques années. Je vais te recontacter à ta sortie, espérons que tu ais pris la bonne décision le moment venu.

Sur ces derniers mots, l'interlocuteur part en laissant Hernández à ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promo PWA.   Mer 31 Juil - 21:07

Six ou huit long mois sont passés, Homicide est planqué dans son quartier natal. Il veut échapper aux policiers, qui ont mis un mandat d'arrêt et un avis de recherche sur le gangster, qui malgré s'en être sorti de Mexico, a multiplié les mauvais coups. Un homme toque à la porte.

???. N'ouvre pas la porte, je désire m'entretenir de cette façon avec toi, amigo.

Homicide. T'es qui, motherfucker ?

???. Il est préférable que tu n'en saches rien pour l'instant. Tout ce que tu dois savoir, c'est que grâce à une connaissance, les problèmes sont terminés pour toi.  

Homicide. Et pourquoi je devrais te croire ? T'es peut-être engagé par un flic pour me ramener dans ce tribunal pourri. Vous voulez me pincer comme vous avez pincé mi hermano, Hernández. Hors de question pour moi d'aller au trou, puto.



Homicide semble méfiant et ne semble pas décidé à plonger la tête la première dans ce plan.

???. Tu fais bien de parler de notre frère.. Hernández. Grâce à certaines relations que je possède, Hernández va enfin être libéré. Nous ne pouvons pas accepter de voir notre nation être bafouée par l'Amérique. Nos semblables ont trop donnés pour ne pas mériter une reconnaissance digne de leur talent. Nous sommes meilleur que les américains, et tu le sais, Nelson.

Homicide. Tu m'intéresses, j'espère pour toi que tu n'es pas autant baratineur que ce fils de pute de Konnan. Si c'est le cas, tu termineras probablement comme lui. Mort comme une merde. A cause de ce fils de pute j'ai perdu mon plus grand pote. Si je te donne ma confiance, il y a intérêt pour toi que tu ne me baises pas. Sinon, je me ferais un plaisir de te baiser à mon tour en t'envoyant en enfer. ¿Queda claro ?

L'évocation du nom de Hernández a réveillé l'intérêt de Nelson face à cette proposition. L'inconnu derrière la porte semble tenter de persuader Erazo.

???. Tu n'as pas à t'en faire, je suis là pour unir notre nation, et non pour la briser. Tu as tout à gagner dans cette union, hermano.  La fama, el oro, la victoria. Je suis comme toi, soy un Latino.  



Homicide. Je n'ai jamais eu besoin d'aide pour faire quelque chose et c'est pas les flics qui m'en ont empêchés, même après avoir buté Konnan. Je n'ai jamais été pendu aux couilles de quelqu'un pour avoir quelque chose. Et tu comptes te montrer quand ? Tu veux m'attirer dehors pour me coincer ? J'suis pas l'dernier fils de pute venu, tu sais.

???. Je sais qui tu es, je connais tes talents, et tu connaîtras bientôt les miens. Je vais te laisser réfléchir, voilà une invitation que tu ferais mieux d'étudier.

L'homme inconnu glisse une enveloppe sous la porte. Homicide prend celle-ci et l'ouvre, une indication sur l'invitation en question semble indiquée. Homicide semble se questionner.

Homicide. El Paso ?

Homicide, voulant découvrir l'identité de l'homme ouvre la porte de sa planque. Après l'avoir ouverte, il se rend compte qu'il n'y a plus personne. Il claque celle-ci et se penche vers la lettre reçue. Pour Nelson Erazo, il faudra attendre avant de savoir l'identité de son "frère" latino.


Dernière édition par the SxE. le Jeu 1 Aoû - 5:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Promo PWA.   Jeu 1 Aoû - 5:30



Après avoir été libéré comme il était convenu, Hernández ainsi que Nelson Erazo, qui lui n'est plus recherché. Nous sommes au jour de cette fameuse invitation. Dans cette luxueuse demeure, pas le moindre signe de l'homme mystère. Un bruit se fait entendre et c'est Hernández qui franchit la porte. Il rentre dans une pièce pour le moins sombre. Celle-ci contient un bureau et un siège, pour l'instant retourné. Ce-dernier ne parle pas et entendant un bruit, il se tourne. Ce-dernier voit débarquer son ami et frère, Nelson Erazo qui arrive à son tour. Ce sont des retrouvailles quasiment familiale..

the Notorious 187. Heureux de te voir, hermano.

Hernández. Si tu savais à quel point c'est bon de retrouver cette putain de lumière du jour. 8 putains de mois.

Après une petite accolade entre les deux, une autre voix se fait entendre.

???. Vous voilà enfin, mes amis. Enfin nous allons pouvoir parler des sujets intéressants. Enfin.. Usted tiene la libertad.

Homicide. Si tu t'attends à ce que je te taille une pipe pour ça t'es pas à la bonne adresse, amigo.

???. La vie d'un frère n'a pas de prix, j'ai simplement fait en sorte de rendre libre deux des plus grands latinos. Maintenant que nous sommes réunis, il est temps de parler des affaires de la nation. Les latinos sont souillés, vu comme des métèques, mais c'est eux qui sont venus sur notre sol, le salir avec leurs idéologies. Nous avons trop souffert d'être passifs. Vous vous demandez certainement pourquoi je n'ai pas fait appel à d'autres lutteurs mexicains ou sud-américains ? Parce que les autres, contrairement à vous, ont tourné le dos à leur racines. Ils se sont vendus comme une pute vend son corps pour un peu de gloire. Es la realidad. Ce qu'il faut que vous comprenniez, c'est que j'ai confiance en vous car je sais à quel point vous êtes attaché à cette fierté d'être latino.

Homicide. Et ensuite ? Déjà montre-toi. Je ne fais pas affaire à des gens qui n'ont même la considération de faire face à Homicide, the brooklyn killer

???. Loin de moi l'idée de te manquer de respect, mais chaque en son temps et avant de parler de marché, il faudrait que vous sachiez ce que j'ai à vous proposer, n'est-ce pas ? Je ne vous ai pas rendu service dans le but d'attendre quelque chose en retour, j'aspire à une association à laquelle vous vous joindrez. En d'autres termes, mon offre est si alléchante que ne pourrez pas vous permettre de la refuser.

Hernández. En quoi consiste-on ton deal ? Tu sembles être influent, en quoi nos services te sont-ils nécessaires ?

???. Nous y venons. Vous êtes jeunes et téméraires, vous n'avez pas la patience acquise par l'expérience. Mon discours est simple : redorer la fierté latino. Claro ? Comment ? Par un seul moyen, en dominant un seul domaine dans lequel chacun de nous trois excellons. Un domaine dans lequel nous n'avons pas été reconnus à notre juste valeur. Sous quelle forme ? Je l'ai dit une association, je veux assister à la renaissance du Latin American Xchange. Konnan était un fardeau et je t'en remercie, Hernández, d'avoir fait ce qu'il fallait pour l'éliminer. Cet homme se foutait de notre cause, ce qu'il l'intéressait n'était que ses propres intérêts. Moi je suis un homme de pouvoir, je peux accomplir de grandes choses mais ce temps est derrière moi, je veux penser au futur et à la postériorité, et je veux que l'on rende celle qui est dû à notre cause.

Homicide. Content de l'entendre, ce fils de pute ne méritait pas mieux. Tu as prouvé que tu avais une parole, c'est vrai. Tu nous a libéré de nos emmerdes, c'est également vrai. Tu es peut-être un homme qui pèse mais nous n'avons pas l'intention d'être pendu à tes couilles en prenant les miettes, et ça t'as l'air de l'avoir compris aussi. Mais on en sait pas assez.. qui t'es ? Pour qui tu bosses ? Qu'est-ce que tu réclames de nous ?

???. Je ne vous réclame rien, je n'aurais pas l'impolitesse de le faire. Je vous propose simplement de mettre à contribution vos talents dans une association qui mérite vos talents et là où vous pourrez aspirer à plus que quelques affaires par-ci par-là. Ce que je vous offre, c'est la renommée éternelle. Ce que je vous offre, c'est une place au sommet de la hiérarchie des latinos. Ce que je vous offre.. c'est la gloire absolue. Qui je suis ?

Enfin, la révélation est arrivée. Nos deux latinos scrutent le siège qui se retourne pour montrer... Chavo Guerrero !

Chavo Guerrero. Chavo Guerrero. L'un des grands représentant de la famille ultime, les Guerreros. Par le passé mes employeurs ont faits l'erreur de me négliger. Ils ont fait l'erreur de ne pas me traiter à ma juste valeur. Sachez-le, je n'étais pas simplement de la famille du légendaire Eddie Guerrero, j'étais également le lutteur le plus talentueux qu'ils avaient. On a joué avec moi, on m'a fait passer pour un moins que rien. On m'a traité comme un vulgaire déchet et je n'ai pas accepté cette situation. On ne joue pas avec un latino, on ne méprise pas un latino.

Hernández. Chavo, mon vieux partenaire ! Pourquoi ne pas m'avoir dit plus tôt que tu étais cet homme ? Pourquoi tant de mystères ?

Homicide. C'est vrai, Hernández marque un point. Nous ne sommes pas les lascars du coin. Tu connais notre pedigree, tu sais quelles sont nos valeurs. Quel but vise-tu avec notre association ?

Chavo Guerrero. Ce mystère était nécessaire. Il me fallait agir avec prudence. Je ne parle de dominer Orlando. Nous n'aurons rien à tirer d'une fédération dirigée par des incapables. No es possible de luchar a Impact para el exíto de nuestra cosa.

Homicide. Alors ou ? Arrête les mystères, amigo.

Chavo Guerrero. J'ai trouvé l'endroit parfait pour mener à bien notre mission. Vous n'êtes pas au courant probablement mais une nouvelle fédération indy dirigée par une ancienne légende, Stone Cold. Après quelques coups de fils par ci et par là, nous sommes parvenus à signer tous les trois, un contrat. Nous sommes des lutteurs de la PWA.

Homicide. J'ai beaucoup de respect, pour toi. Mais sérieusement Chavo à quoi tout ça rime, une vieille fédération miteuse dont nous n'avons besoin ?

Chavo Guerrero. Je reconnais bien là ta gourmandise, Cide. Chaque chose en son temps, nous dominerons cette fédération comme jamais une faction n'a dominé le monde et nous redonnerons à la fierté latine, ses lettres de noblesse. Tu peux me faire confiance ! Etes-vous du deal ?

Homicide. Par respect et confiance pour toi, je te suis.

Hernández. SuperMex is on.

Chavo Guerrero. Alors trinquons mes amis, trinquons à la nouvelle L.A.X ! Trinquons à la renaissance de la faction latino-américaine qui dominera bientôt sans égal la fédération de Steve Austin. Como se dice ? Ah si .. Vivir y morir en el Latin American Xchange ! Salud, mis amigos.

Homicide. Salud !

Hernández. Salud !

[i]Sur ces mots, les trois hommes trinquent et sont fins prêts à dominer la Pure Wrestling Association.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promo PWA.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promo PWA.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promo Carte 12/25 : une carte achetée = un aller offert
» Pour ceux qui veulent une CB1000R neuve Promo Honda j'usqu'au 31/12/09
» Promo MTX audio pendant le mois de Juin
» Promo interessante clignos a led sur cardy.fr
» B King Yoshimura en Promo !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabana of Rp'z :: Part of Roleplay :: Roleplay of Pra'-
Sauter vers: