☆ Réserve à RP & GFX ☆
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ASW#10 - SAMOA JOE VS. OVERKILL O'LEARY W/ DANGER CARROLL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Beard.
Barbu de Bollywood.
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : Aberdeen, Washington.
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: ASW#10 - SAMOA JOE VS. OVERKILL O'LEARY W/ DANGER CARROLL   Mar 23 Juil - 21:58

All Stars Wrestling, neuvième du nom vient tout juste de s'achever. Et la World Big Four Wrestling n'a pas le temps de se reposer sur ses lauriers. Il y a un show à préparer et pas n'importe lequel : All Stars Wrestling #10. Le dixième épisode et le nouveau dirigeant par intérim, Tully Blanchard, semble bien occupé. Actuellement dans son bureau, il donne ses directives pour le show à venir.

Tully Blanchard. Messieurs, le dixième show est un show anniversaire, il faut marquer le coup. Ric Flair ne sera pas présent, je veux pouvoir montrer que mon ami a raison de me faire confiance. Il faut ..

Tully Blanchard n'a pas le temps de finir sa phrase que la porte du bureau s'ouvre de manière violente. L'auteur de cette intrusion ? Samoa Joe, the Samoan Submission Machine qui semble bien enervé.

Samoa Joe. Are you fuckin' kidding me ?

Malgré l'intrusion toute en violence de Joe, Tully reste calme et sourit en répondant à Joe.

Tully Blanchard. Bonjour Joe, quel plaisir. Que me vaut l'honneur de cette visite ? Messieurs, nous reprendrons cette conversation plus tard. Viens, prends place.

Joe prend place face au bureau, mais ne décolère pas. Il reprend rapidement la parole.



Ceci n'est pas Jim Cornette mais bel et bien Tully Blanchard.

Samoa Joe. Ne joue pas au plus fin avec moi, tu sais très bien la raison qui m'amène à venir dans ton bureau, j'ai demandé à voir Flair mais on m'a dit qu'il était absent pour la semaine. Il semblerait que l'owner ait mieux à faire de ses journées.

Tully Blanchard. Allons, allons, calme-toi. Explique-moi ce qui ne va pas, si Ric est absent, c'est qu'il a d'autres affaires à gérer.

Samoa Joe. Ne prends pas ton ton mielleux avec moi.Tu sais ce que je veux ? Ce que je veux, c'est Curtis Axel dans un wrestling match contre la Samoan Submission Machine. C'est aussi simple que ça. Je veux faire manger ses dents à ce fils à papa, lui faire comprendre qu'on ne vient pas du même milieu et que nos niveaux n'ont rien de comparable. Je veux lui faire comprendre la souffrance et lui faire regretter d'être venu au monde et d'avoir eu l'imprudence de vouloir m'attaquer.

Tully Blanchard. Ce n'est pas possible, tu le sais. Il faut patienter pour programmer des matches mais tu auras un match contre Curtis Axel, en temps et en heure. En attendant, il faut que tu songe à retourner t'entraîner pour ton match à venir.

Samoa Joe. Que je patiente ? Non. Et Undertaker il a eu de la patience, c'est quoi ce rematch programmé directement ? Je vois qu'il y a du favoritisme dans cette compagnie. Mais je ne suis pas du genre à geindre, si Flair ou toi ne voulez pas me donner mon match contre Axel, c'est moi qui irait mettre la main sur lui, de mes propres moyens mais il faudra compter un lutteur de moins dans votre roster. Quant à mon match de cette semaine, mon entrée dans ton bureau et ma première phrase résume assez bien la situation : Are you fuckin' kidding me ?

Tully Blanchard. Pas du tout, nous te prenons au sérieux et c'est pourquoi tu as un match contre un des Beatdown Brothers, Overkill O'Leary, il sera accompagné par Danger Carroll, tu peux également être accompagné d'un manager en ringside si tu le souhaites.

Samoa Joe. Pour moi, ils ne sont plus les Beatdown Brothers mais les Beaten Brothers. Beaten, pourquoi ? Parce que plus que l'avoir battus, nous les avons écrasés, nous avons mis fin à la mascarade qu'ils incarnent. Curtains close. C'était la fin du spectacle, on a révélé la véritable de ces deux amateurs qui jouent les gros durs. Concernant le fait d'avoir un manager, I don't give a shit about having a manager or not. Samoa Joe n'a pas besoin de manager. Je suis seul et je reste, je n'ai besoin personne. Je ne compte sur personne pour surveiller, je suis ma propre assurance. I'm not Punk, Axel or Overkill. Toutes ces trois personnes ont un point commun : elles ont besoin d'une personne qui soit à leurs côtés pour les rassurer, pour qu'elles se sentent bien. Je me fous que quelqu'un soit là pour moi ou non.



Samoa Joe. C'est là que je mets en avant leur dépendance l'un envers l'autre. Ils ne sont pas capables de se battre en solo, ils ne sont pas comme moi, ils n'ont aucune polyvalence. Pour Samoa Joe, peu importe la stipulation du match, il en ressort vainqueur ! Contrairement à nos Beaten Brothers.

Tully Blanchard. Tu te trompes, Overkill comme Danger ont eu des matches en solo. Et ils n'ont pas fait de la figuration, ils ont fait de très bonnes performances.

Samoa Joe. Je me contrefous de leurs bonnes ou mauvaises performances, il n'y a pas de bonne ou mauvaise performance, ce qui compte à l'arrivée, c'est de remporter la victoire et ce que je vois c'est qu'un mec comme Overkilln'a pas été foutu de remporter ses deux matches en solo, et ce face à deux mecs qui ne sont rien dans l'industrie de la lutte. Ce sont des microbes. Ca prouve la dépendance de chacun à l'autre, car Danger Carroll n'a pas été foutu de remporter lui aussi son match face à un mec rempli de steroïdes. Les Beatdown Brothers ne sont pas de grands lutteurs, un grand lutteur est capable de remporter des matches quelque soit sa configuration. And this is what Samoa Joe had did, do and will ever do !

Tully Blanchard. Il aura sûrement soif de revanche vu la leçon de catch que vous leur avez donné Punk et toi, lors de vos débuts. Don't you think so ?

Samoa Joe. Bien évidemement, Tully mais la soif de vengeance et de revanche ne suffit pas quand on fait face à un mur, à un titan comme la Samoan Submission Machine. Je vais ramener à la réalité Overkill en prenant un sadique plaisir à briser chacun de ses os, briser chacun de ses nerfs, l'entendre souffrir et le voir me supplier de mettre à son massacre, je veux voir ce chien me craindre et lui faire comprendre que la pire chose qui lui pouvait lui arriver dans sa vie était bien d'affronter une seconde fois : Samoa Joe. Et cette fois, il n'aura pas de répit en pouvant affronter Punk, qui ne sait pas ce qu'est la violence. Lors d'All Stars Wrestling 10, il n'y aura que lui et la Nation of Violence au milieu d'un ring et dès que la cloche aura sonné, le calvaire d'Overkill ne fera que commencer. En parlant de calvaire, ou en est l'affaire Cena ?

Tully semble troublé par la réponse, et ne répond pas directement.



Tully Blanchard. Quel rapport avec ton match ?

Samoa Joe. Tout a un rapport, un rapport avec le fait que ces deux frères soient deux grandes gueules avant toute chose. Ils ont passé leur temps à dire qu'ils ont tué Cena mais même dans leurs rêves les plus fous, l'idée de tuer un autre mec les ferait pisser dans leur froc, understand ? Ce ne sont que des menaces semaine après semaine, des paroles en l'air. Du vent ! Ce ne sont que des paroles, et ou sont les actes ? Nulle part. C'est le néant, même Homicide en fait plus. C'est le contraire de Big Joe. Chaque semaine, je me rends au milieu du ring, je commets des meurtres, des vrais. Je n'affronte pas mes adversaires, je les détruis, je les pulvérise. Je leur brise chaque os. That's why they call me the Samoan Killing Machine. Ce n'est pas qu'un simple surnom, c'est le résumé de mes treize longues années de carrière qui parlent pour moi, qui me décrivent comme l'homme le plus dangereux dans cette industrie, c'est aussi simple que cela, Tully. Qu'a Overkill comme légitimité pour prouver qu'il est dangereux ? Aucune. Aucune car il n'est pas dangereux. Et je te prouverai cette semaine encore, que je ne fais pas que parler mais que j'agis également. Et à l'avenir, je veux que l'on remplisse mes exigences, je ne suis pas une superstar de second degré, je veux du challenge mais aussi que l'on fasse ce que je souhaite.

Tully Blanchard. Tu as un match, je te conseille de te préparer pour. Nous verrons plus tard pour ton affrontement avec Curtis Axel

Samoa Joe. Je crois que tu ne comprends pas à qui tu as à faire, Tully. Tu n'es taillé pour mener une lutte avec moi, personne ne l'est. Remplis mes exigences sinon tu devras en répondre à Flair.

Tully Blanchard. Serait-ce des menaces, Joe ?

Samoa Joe. Let's call that a warning.

Tully Blanchard. Un avertissement ?



Big Joe retire ses lunettes et fixe Tully, d'un air déterminé.

Samoa Joe. If Joe have to kill all of the wrestlers of the B4's roster, you can be sure that Joe is gonna kill them all. And you? Overkill you're the first on the line.

Joe quitte le bureau de Tully en laissant ce dernier à ses pensées, mais ces paroles feront-elles réflechir le dirigeant par intérim ? Nous le saurons bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
ASW#10 - SAMOA JOE VS. OVERKILL O'LEARY W/ DANGER CARROLL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réactions Afrique du sud / Samoa
» Poule D : Afrique du Sud/Pays de Galles/Fidji/Samoa/Namibie
» vends Sevy Samoa 10.9
» Sélection Samoa avec afatia.
» Test-match Galles-Samoa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabana of Rp'z :: Part of Roleplay :: Roleplay of Pra'-
Sauter vers: