☆ Réserve à RP & GFX ☆
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 B4 - ASW#5 - INVITATIONNAL BATTLE ROYALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Beard.
Barbu de Bollywood.
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : Aberdeen, Washington.
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: B4 - ASW#5 - INVITATIONNAL BATTLE ROYALE   Sam 15 Juin - 15:09

Pas de contexte particulier, aujourd'hui clair et simple. Un ring, des projecteurs cadrés sur lui. Et au centre de ce ring, un homme se tient. Une machine, un tueur, un lutteur. Samoa Joe, en d'autres termes.



Samoa Joe. It's over. Il est fini ce temps ou Samoa Joe n'est que consideré comme un vulgaire lutteur. Comme un gentil bonhomme qui vient à la rescousse, comme un nounours. C'est la renaissance du lutteur qui a fait les gloires des plus grandes fédérations, qu'elles soient indies ou pro, c'est le retour de la machine. C'est le retour de l'homme qui brise les os, fait hurler de douleur ses adversaires. The Submission Machine, tout simplement . J'en ai ras le bol, ras le bol d'être perçu comme le lutteur lambda qui n'est là que pour dépanner et secourir les gens. Je suis Samoa Joe, une putain de machine samoane. Un monstre de puissance de 130 putains de kilos. Mais les choses vont changer à présent. C'est un nouveau départ pour Joe, pour la Nation of Violence. J'emmerde Dixie Carter et Impact, j'emmerde ces gens qui manquent de considération pour celui qui est le lutteur le plus parfait sur le plan technique. Que ce soit à la Ring of Honor à la Pro Wrestling Noah en passant par Impact, j'ai marqué mon empreinte sur le circuit. Aujourd'hui les experts savent qui est le vrai big man dans cette industrie et ce ne sont pas vos starlettes à pailette qui viendront me prouver le contraire.

Une pause. Joe se fait craquer les mains. Le bruit résonne dans la salle vide.

Samoa Joe.  Il y a quelques jours de cela, Ric Flair et sa nouvelle compagnie : la Big Four Wrestling m'a contacté et m'a proposé un contrat en m'expliquant l'intérêt que portait son staff. J'ai senti un sentiment de respect que je méritais. Du putain de respect, voilà ce que je mérite. Je ne suis pas le genre de mec qui va pleurnicher pour quelconque match, je m'en contre fous. Je me fous de vos questions, de vos interrogations. Je suis sûr que vous vous demandez pour quelles raisons Big Joe va vers d'autres horizons. Big Joe va redevenir le centre d'intérêt des discussions, mais je me fous de faire parler les gens. Je ne suis pas là pour ça, je ne viens pas pour faire le buzz comme ces guignols de la nouvelle génération. Je me contrefous de ce que les gens peuvent penser de moi, je n'ai plus rien à prouver. Mes exploits parlent d'eux-mêmes, les récompenses et mon palmarès sont les exemples de ma réussite. Je ne me pointe pas en costard cravate ou en petit slip à la peau bronzée en demandant quelque chose qui ne m'est pas dû. 



Samoa Joe.  I do not do that for money. Je me fous de l'argent, des contrats et de toutes ces conneries aux quels trop de lutteurs aujourd'hui accordent de l'importance. Ce n'est pas l'argent qui m'intéresse. Ce n'est pas ça, une seconde. La cupidité ce n'est pas pour moi, je laisse à ces clowns qui arrivent en masse. Ces clowns qui pensent être le nom de la lutte juste en ayant une belle gueule qui fait vendre, mais dans ce putain de business, on n'a pas le respect et l'honneur que l'on mérite juste parce qu'on a une belle gueule et qu'on fait empocher des gains à la compagnie. Non, ce ne sont pas ces motivations aussi futiles qui me poussent à dépasser mes limites, à tout donner sur un ring. Ce n'est pas l'argent qui fait que je vais écraser un lutteur sur un match. Je ne fais pas ce métier pour me payer des voitures, des villas dans les quatre coins du monde. Je ne fais pas ça pour pouvoir dépenser des sommes qui pourraient redonner une richesse aux pays du Tiers Monde, il n'y a pas de sentimentalisme qui ne soit pas hypocrite dans ce monde. Les gens aux bonnes actions ? Laissez-moi, c'est un moyen masqué de vendre encore une fois, son image. Les gens concernés par ces propos s'y reconnaîtront, inutile de perdre mon temps à donner des noms. Je ne suis pas le genre de mecs qui va passer son temps à cracher sur la gueule des gens. Je ne suis pas ce genre de clowns qui va débuter un show et parler encore et encore, un long monologue qui va plus ennuyer les gens qu'autre chose. Si j'ai un problème avec quiconque, je procède d'une seule et simple manière. Je me rends au milieu du ring, j'appelle le mec en question et je lui dis de venir de régler ça d'une seule manière : un putain de wrestling match.



Nouveau craquements d'os, mais là ce ne sont pas les articulations des mains qui ont craqué, mais la nuque de Big Joe. Et quand t'entends d'un mec de 130 kilos craquer, je peux t'assurer que ça s'entend.

Samoa Joe.  I do not do that for glory La reconnaissance ? La renommée ? La gloire ? La célébrité ? Big Joe s'en contrefout. Je n'ai rien à prouver à qui que ce soit, je ne dois de comptes à personne. J'ai remporté les titres majeurs, mineurs et même par équipe dans certaines fédérations. J'ai prouvé que j'étais capable de me diversifier, de m'adapter à tout style de lutte quel que soit mon adversaire. J'ai accompli des exploits que pas même le quart des lutteurs n'ont réussi à accomplir, pas même dans leurs rêves les plus fous. Mais ce que j'ai fait n'est pas du domaine du rêve, c'est une réalité ! C'est la réalité qui fait de moi le détenteur du record de longévité en tant que ROH Champion. C'est la réalité qui fait de moi à la fois un Triple Crown Champion et un Grand Slam Champion. C'est la réalité qui fait de moi à ce jour l'homme qui dans chaque fédération où il est passé, il a remporté un titre. Ce sont des faits, pas des paroles. La recherche de gloire n'est pas la raison de ma venue sur la Big Four, je n'ai plus rien à prouver. Je ne dois rien à personne, je suis le seul acteur de ma réussite, c'est mon travail qui a payé. C'est mon labeur et ma sueur que j'ai durement fait coulé pendant mes heures, mes semaines d'entraînement et mes années d'expérience qui font que je suis aujourd'hui un lutteur accompli sur tous les plans.

Samoa Joe > le reste. En deux paragraphes, je m'enjaille.

Samoa Joe.  What do I want ? Je ne cherche ni gloire, ni argent. Ce que je veux se résume très sipmplement : botter des culs. C'est le retour de la Nation of Violence et de la Submission Machine. Je viens à la Big Four avec un seul objectif : c'est de briser des os, faire souffrir mes adversaires et les entendre hurler. Je veux que leurs cris de douleur résonnent dans l'arène, je veux entendre chaque os craquer. Que leurs carrières se brisent, qu'ils ne puissent plus se relever, qu'ils me supplient d'arrêter, ça m'est complètement égal. Je me fous de ce que les autres puissent subir comme dommages. Je suis une machine de destruction, je cause des dégâts peu importe les conséquences  pour les adversaires qui se mettront sur ma route. C'est pour cette raison que je suis venu ici car Ric Flair a compris mes exigences. Je veux du challenge, j'en veux plus, je veux repousser mes limites et montrer à la face du monde que Big Joe n'est pas mort. Mes futurs adversaires sont sur le point de connaître leur pire cauchemar. Il se tient au  milieu de ce ring, il pèse 130 kilos pour 1m88. Samoa Joe. Une fois enfermé dans la Coquina Clutch, il n'existera qu'une seule option pour eux, s'ils veulent pouvoir remarcher sur leurs jambes un jour : c'est d'abandonner le plus rapidement possible. Mes coups, mes prises, mes attaques sont plus que de simples gestes, ce sont des éléments de destruction et lorsqu'ils percutent, l'impact est destructeur. B4's wrestlers get ready ! Big Joe is coming and your pain is startin'

La fin de cette promo est proche. Et mon gavage aussi. Jusqu'à la prochaine fois.



Samoa Joe.  Quand la foule hurle '' JOE'S GONNA KILL YOU '' c'est plus qu'un simple chant. C'est la prédiction d'une réalité toute proche. Be ready to feel your pain !

C'est la fin pour Big Joe, les débuts à la B4 sont proches en tout cas, gros kiff de produire ça pour moi. Peace <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
B4 - ASW#5 - INVITATIONNAL BATTLE ROYALE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Warhammer Battle V8 c'est caca
» Remise des prix battle / clermont
» Que pensez-vous des pneus Bridgestone Battle Wing ?
» Fishing-battle.net
» Bar : L'epee royale...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabana of Rp'z :: Part of Roleplay :: Roleplay of Pra'-
Sauter vers: