☆ Réserve à RP & GFX ☆
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LWP - SNW II - Randy Orton vs Chris Jericho.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Beard.
Barbu de Bollywood.
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : Aberdeen, Washington.
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: LWP - SNW II - Randy Orton vs Chris Jericho.   Mer 9 Mar - 15:06

La première édition de Sunday Night Live a eu lieu, et déjà la fédération est pleine de promesses. Mais dès à présent, nous retrouvons à l'écran Jonathan Coachman, en compagnie de Randy Orton, challenger au LWP World Title.



JONATHAN COACHMAN -
Mesdames et messieurs, vous voici en compagnie du plus grand reporter jamais connu, Jonathan Coachman, délégué à l'interview de superstars de la LWP. Mon invité, ce soir est connu sous le surnom de Legend Killer, il a remporté son premier match en prouvant qu'il méritait bien ce surnom, en battant l'Undertaker. Il est également le premier challenger au LWP World Title, voici mon invité ...

Mais il n'a pas le temps de finir sa phrase puisque Randy Orton lui coupe brusquement la parole.


RANDY ORTON - SHUT UP COACHMAN ! Il n'y aucune utilité à me présenter, contrairement aux autres lutteurs, je n'ai pas besoin de cela pour être reconnu, je suis Randy Orton et tout le monde le sait. Que ce soit aux quatre coins du monde, ma grandeur est reconnue ! Et encore plus après la première édition de Sunday Night Live, je suis la figure dominante de la LWP et je suis le symbole de ce business, JBL et Mark Cuban ont compris qu'il fallait me confier pour les rênes que la Legendary Wrestling Project aille vers le top. Ma route vers la gloire est tracée, et personne.. PERSONNE ne pourra me stopper !

Pas de problème, au niveau des chevilles ?

Pour tous ceux qui sont stupides, qui n'ont pas compris pourquoi je parle ainsi, pour les imbéciles qui ont loupé le premier Sunday Night Live, j'ai remporté avec facilité, mon premier combat contre le terrible, le grandissime, le Lord Of Darkness, le Deaman, The Undertaker, légende la plus pitoyable avec qui j'ai eu l'occasion de combattre, et cette victoire m'a permis de devenir challenger numéro 1 au LWP World Title, pour un spot à Thunderstorm, le premier PPV de la LWP. Quoi de plus normal, je mérite plus que tous les autres lutteurs ce spot. Pourquoi ? Parce que je suis un combiné de talent, de grandeur et de classe tout simplement.

JONATHAN COACHMAN - Justement nos amis fans de la LWP aimeraient désormais savoir ce que vous pensez de l'opportunité que vous avez donné John Bradshaw Layfield avec ce spot ?

RANDY ORTON - Ce que j'ai pensé DE QUOI ? De l'opportunité ? Are you serious Coachman ? Tu penses vraiment que quelqu'un comme moi, quelqu'un d'aussi puissant et de talentueux, ait besoin d'opportunités, de chance ! N'importe quoi, vraiment n'importe quoi, tout cela est vraiment l'archétype des mentalités des stupides fans qui remplissent l'arène pour assister à mes combats. As-tu vu la manière dont je combats ? Je suis talentueux, c'est tout à fait normal que j'obtienne ce spot, JBL a compris que personne n'était meilleur que moi et c'est pour cela qu'il m'a donné la place de challenger pour le LWP World Champion. Et qu'importe les moyens et la manière, je compte bien devenir le premier champion de la LWP, je serai prêt à envoyer mes adversaires vers des hôpitaux, les faire souffrir, et les torturer.

Bien le sado maso ?

RANDY ORTON - Je n'en ai rien à faire, tant que j'obtiens ce que je désire. Il m'a également appris que j'affronterai le vainqueur du match Raven vs Mick Foley, match qui aura lieu lors de Sunday Night Live II. Avant même que tu ne poses une énième question stupide, je n'ai rien à foutre de qui j'affronterai, je serai le premier LWP World Champion,c'est ma destinée . Et pour ma part, mon match face à Chris Jericho compte bien être un réel message pour mon futur adversaire, pour lui faire comprendre toutes les conséquences et tout ce qu'il l'attend lorsqu'il fera face à moi.



JONATHAN COACHMAN - En parlant de ce match contre Chris Jericho, que pensez-vous de son retour ? Quel pronostic misez-vous sur un match contre lui, une affiche légendaire, mais pensez-vous pouvoir en sortir vainqueur comme la semaine passée ?

RANDY ORTON - Coachman, tu m'agaçes. Tu es payé à dire des conneries, ou c'est l'impression que tu es juste un imbécile ? Mais on va répondre à tes questions de merde, parce que je suis qu'en entendant le nom de Jericho, tous les idiots qui se prétendent fan de catch, ont du hurler et réagir comme des groupies. Pff, pathétique, que ce soit vos réactions, ou Chris Jericho, vous n'êtes tous que des lâches, des menteurs, comme lui. Il faut que je vous dise la vérité sur Chris Jericho, même si je vous déteste, même si vous me dégoûtez, que vous me donnez envie de vomir.

C'est pas le genre à mâcher ses mots, le Legend Killer.

RANDY ORTON - Son retour n'est qu'un énième retour de Jericho , one more again. On est au combientième à présent ? Deuxième, troisième ? Qu'est-ce qu'on est lassé de ces allers venues de ce mec qui ne sait qu'il ne vaut absolument rien, et qui ne sait pas s'il veut chanter ou catcher. Mais s'il y a bien un point commun entre tous les retours et les venues de Jericho, c'est la fin. Quoiqu'il arrive, ce sont des échecs, car Chris n'est qu'un raté, un raté comme l'ensemble des Canadiens, un raté comme vous, qui en voyez en lui un modèle. Tous ces retours n'ont été qu’éphémères, il est venu, il a fait le clown pendant quelques semaines, et ensuite comme tout déchet, il est tout simplement retourné à sa place : dans l'ombre.



JONATHAN COACHMAN - Mais au vu des ses accomplissements personnels. Il reste un adversaire dangereux pour vous, ne pensez-vous pas ?

RANDY ORTON - Chris Jericho, un adversaire dangereux ? Arrête de dire n'importe Coachman, le seul danger dans les jours à venir pour les lutteurs de la LWP, et en particulier Chris Jericho. Je suis reconnu pour être la superstar la plus dangereuse dans un ring. A Sunday Night Live II, je chasserai Chris Jericho. Je le traquerai telle une proie, tel un gibier. Mais une fois qu'il sera à ma merci, je ne l'achèverai pas directement. Non, non, non, ce serait trop simple. Je vais prendre le temps de le malmener, de le torturer, de le faire souffrir, d'entendre le son de ses os craquer, au moment ou je lui porterai mes coups. Je veux l'entendre crier, et me supplier de m'arrêter, de me faire le tombé, je veux le voir soumis, totalement dominé par moi-même. There's no stopping Randy Orton.

Comme ça, les choses sont claires avec lui au moins.

RANDY ORTON - Mais le plus marrant, la chose qui me fera prendre le plus de plaisir c'est le fait que pendant que je ferai souffrir, Chris, sous vos yeux ébahis et que vous saurez que vous n'y pourrez rien, que le cher Chris n'en souffrira que plus, vous le soutiendrez en chantant et en criant son nom, alors cet homme vous a trahi. Combien de fois, est-il revenu en disant que tout était pour vous, qu'il avait besoin de vous et qu'au final, il se fichait de vous, il se moquait, c'est ça qui vous rend imbéciles, vous êtes crédules, vous buvez les paroles d'un mec qui se prend pour Jésus, pour un sauveur. Mais Chris, ce dimanche, tu ferais mieux de sauver ta propre peau plutôt de tenter qui que ce soit d'autre. Tu n'as aucune idée de ce qui t'attend face à moi, mon match contre l'Undertaker n'était qu'un hors d'oeuvre. Face à toi, je vais déployer toute ce qu'on nomme cruauté, torture, souffrance, mépris, dégoût et qui m'inspirent le plaisir, car avant toute chose passe mon plaisir personnel.

Un peu dérangé mentalement le Randy, non ?

JONATHAN COACHMAN - Donc vous partez plutôt optimiste vers l'affrontement contre Chris Jericho, si on le vous comprend bien.

RANDY ORTON - Non je ne pars pas optimiste, je pars sûr de moi, je pars en vainqueur, partir dans une optique optimiste, c'est se comporter comme un perdant. Je ne suis né pas pour perdre, mais pour remporter, gagner, briller contrairement à notre King of Bling Bling. Car oui, notre Chris Jericho qui surveille constamment son apparence, constamment à vouloir faire le beau, looks like a transexual. Regardez-le, la manière dont il se comporte, dont il agit : tout ça comme une femme. Il fuit, et passe constamment son temps à jacasser, à parler, mais comme les femmes, comme tous les faibles et misérables comme lui, il n'agit JAMAIS ! Et puis Chris, est un peu une femme. Longtemps dans le passé, il s'est battu contre des femmes, notamment Chyna. Et là encore .. - Petit rire de la part d'Orton - il n'a même pas été capable de la perdre, c'est dire à quel point il est ridicule !



JONATHAN COACHMAN - Vous ne pouvez cependant .. nier qu'il fait partie des catcheurs qui font la ... légende du catch, non ?

Je crois que notre bon vieux Coach, a peur de prendre un RKO.

RANDY ORTON - Chris Jericho, une légende ? Mais décidément, tu n'es reconnu et payé que pour faire le lèche bottes de Jericho ? Chris Jericho, une légende, parce qu'il a été le premier Undisputed Champion ? Parce qu'il est à ce jour le catcheur qui a remporté le plus de fois le titre Intercontinental ? Parce qu'il est reconnu comme une des meilleurs entertainers sur la scène ? NON. A toutes ces questions, la réponse reste inchangée, quelques soient les raisons, non Jericho n'est pas une légende. I AM A LEGEND KILLER THAT MAKES ME A LEGEND, BUT JERICHO ISN'T ! J'ai été le plus jeune champion poids de l'histoire de la WWE, j'ai été un Triple Crown Champion, j'ai été la superstar de l'année 2009 et 2010, et mes accomplissements à la LWP feront de moi une troisième année consécutive, la superstar de l'année. Et je rentrerai un peu plus dans la légende, car remporter trois ce titre là n'a été fait qu'une seule fois auparavant, mais qu'importe qui l'a fait, ce qu'il faut retenir.. c'est que Randy est sur le point de le faire.

Il place la barre haute notre ami.

RANDY ORTON - Et pour tous les Jericholics, pour les idiots qui espèrent encore voir une victoire de Chris sur moi, dois-je vous rappeller que vous avez la mémoire courte ? Avez-vous oublié l'issue de notre affrontement ? J'ai battu Chris Jericho, par de nombreuses fois dans le passé, tout simplement par ma supériorité et mon talent qui font de moi le plus grand lutteur de tous les temps. Mais lors de notre dernier affrontement, j'ai établi un record. J'ai battu ce moins que rien, en l'espace de deux minutes. Il m'a suffit de lui planter un RKO pour venir à bout de lui. Alors ouvrez les yeux, et réalisez tout simplement que vous regardiez la vérité en face : My accomplishements are endless and to beat Jericho, will be juste one more . Je n'ai rien à foutre qu'il vous ait de son côté, rien à foutre que vous le supportiez, que vous l'aimiez et que vous criez à sa gloire durant notre match, rien à foutre à qu'il peut dédier ses retours, rien à foutre de tout cela car la destinée est de mon coté. AND DESTINY IS ABOUT TO MAKE ME, THE FIRST EVER LEGENDARY WRESTLING PROJECT'S WORLD CHAMPION AT THUNDERSTORM !



RANDY ORTON - J'ai un dernier message très personnel, pour Chris Jericho..

C'est là qu'il conclut, qu'il se fait encore plus détester, et qu'il nous fait tous fermer nos gueules.

RANDY ORTON - AFTER OUR MATCH AT SUNDAY NIGHT LIVE II, YOUR CAREER WILL NEVER ... NEVER BE THE SAME AGAIN. WHY ? BECAUSE I WILL KILL YOU AND THIS IS NOT ARROGANCE ! IT'S JUST MY DESTINY

Et voilà comment se conclut une nouvelle intervention du Legend Killer. C'est dans la boite, bonne chance à toi, Ju'. May the best man win.


Dernière édition par Pra' le Mer 9 Mar - 21:58, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LWP - SNW II - Randy Orton vs Chris Jericho.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Forme] Chris Jericho blessé ?
» [Contrat] Précision sur le futur de Chris Jericho
» [Contrat] Chris Jericho déjà reparti ?
» [Forme] Randy Orton blessé ?
» [Divers] Randy Orton agressé par un fan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabana of Rp'z :: Part of Roleplay :: Roleplay of Pra'-
Sauter vers: