☆ Réserve à RP & GFX ☆
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 WAR - Reconnaissance - TBK vs Alex Koslov

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Beard.
Barbu de Bollywood.
avatar

Nombre de messages : 265
Age : 26
Localisation : Aberdeen, Washington.
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: WAR - Reconnaissance - TBK vs Alex Koslov   Sam 26 Fév - 17:46

CHAPITRE V : Un tournant décisif.

Couramment, une défaite est le fait de perdre une compétition sportive, comme la Hollande lors du dernier Mondial, une partie de jeux vidéos ( SD vs RAW 2011, PES 2011, FIFA 11, .. ) ou encore des batailles ( Waterloo, Verdun, & etc .. ) ou des duels, des matches comme c'est le cas pour Brian Kendrick depuis son arrivée ici ( Stéphanie McMahon, Bryan Danielson, la Nation.. ). Il écume sans cesse, des défaites, mais aujourd'hui il se remet en cause. Aujourd'hui il comprend qu'il est à un tournant de sa carrière, il se doit de joindre un des deux camps, la Nation révolutionnaire, menée par John '' Mister NoW '' Morrison, suivie par McIntyre, Burchill, Barrett, Beck & Cie. Ou alors seconde option, il se joint au Global Comittee Wrestling Elite. Brian Kendrick a fait son choix, il défendra la Wrestling Action Renaissance quoiqu'il arrive, il se battra pour la WAR & only for the WAR. Nous retrouvons d'ailleurs le jeune homme dans une salle d'entraînement, sûrement en train de s'entraîner pour son match au PPV face à Alex Koslov.




Ouais Brian Kendrick a la même gueule que Clovis Cornillac, t'as vu.

Brian Kendrick - Encore une défaite. Une de plus, sur mon parcours à la Wrestling Action Renaissance. Qu'est-ce qu'il me manque ? Qu'est-ce qui fait que chaque semaine, à chaque Frontline, lors de chaque duel, c'est comme une chanson qui se répète en boucle, sans cesse une défaite, et encore une défaite, et toujours une défaite. Est-ce donc mon destin que de perdre chaque semaine ? NON. Je ne peux pas le croire, je m'entraîne dur, je ne lâche rien, je vais au bout de mes efforts, mais alors comment expliquer ma défaite de la semaine passée ? La semaine passée, j'avais une mission particulière. Je devais, épaulé de Vladimir Koslov, vaincre les deux membres de la Nation Wade Barrett & Paul Burchill, mais ce plan a échoué, vous en savez les raisons ? Non, pas parce que la Nation a été meilleure que nous, ah ça non. La Nation n'est qu'un résidu de merdeux, qui vivent dans le passé. Je représente pas le passé, je veux devenir le futur de ce business mais la raison de ma défaite, se nomme Vladimir Koslov. C'était comme si j'effectuais un combat à handicap, il n'était pas là, j'avais besoin d'un partenaire et toute la foule était derrière moi, et croyait en ma victoire, mais j'ai déçu ces gens tout ça, par sa faute. Mais cette semaine, j'ai l'occasion de me racheter, de m'offrir une nouvelle seconde chance.

C'est alors qu'un homme, en costard, accoutrement, plutôt inhabituel dans une salle de sport, vient à la rencontre de Brian Kendrick.



??? - Je savais bien que je pouvais te retrouver, seulement ici. Tu es resté toujours le même après tant d'années. Malgré la folie de devenir The Brian Kendrick, tu es revenu à tes origines, à ce qui fait de toi, un très bon lutteur, Brian. L'entraînement, il n'y a que cette voie qui puisse te permettre d'arriver où tu veux aller, et c'est sûrement ça qui explique toutes tes défaites ici à la Wrestling Action Renaissance. Tu t'es trop laissé aller, tu as oublié les bases de ce qui fondent le businness : Le respect, l'entraînement, et le dévouement, as tu oublié tout ce qu'on t'a enseigné ? Tout ce qui t'a permis de devenir à mes côtés, une des meilleures équipes au monde, dans la lutte !

Brian Kendrick - Ravi de voir que tu as tenu parole en répondant à mon appel, Paul.

Ouais Paul London, ressemble beaucoup à Manu Payet, vous aviez jamais remarqué ?

Brian Kendrick - Tu es de retour, et tu penses bien que je n'ai pas fait venir juste pour décorer ou même pour me manager, non. Je veux que London et Kendrick forment à nouveau la nouvelle équipe, il y a quelques temps de cela. Et je veux que tu reviennes, car avec toi, je reviendrai aux bases, je reviendrai à ce qui fonde ce business comme tu l'as si bien si dit, et ainsi nous pourrons défendre la WAR. Et je veux que tu sois là, à Reconaissance. Acceptes-tu mon offre, Paul ?

Paul London - Je sais pas quoi te dire, si ce n'est qu'il faut que je réflechisse, tu sais que tu as été blessant à mon égard, lors de ta conférence de presse lorsque tu as signé ici à la Wrestling Action Renaisance, tu as renoncé à notre passé en commun et aujourd'hui tu voudrais que j'oublie tout cela, et que nous fassions à nouveau équipe ? C'est un peu trop simple, je crois.

Brian Kendrick - Désolé, je suis vraiment désolé de tout ce que j'ai pu te dire, mais vois tu cette euphorie, de la gloire, de cette impression de toucher le ciel alors qu'on vient de simplement arriver dans l'une des plus grandes fédérations, et personne pour me cadrer, tel un enfant lâché dans un magasin de jeux vidéos, c'était moi. J'avais les yeux plus gros que le ventre, j'avais cette impression d'être plus grand que je ne l'étais et n'ayant prouvé rien, je restais persuadé d'être un Dieu vivant pour tous ces gens, mais en réalité, ils me détestaient. Mais cette donne a changé, vois tu la semaine passée, j'ai décidé de défendre la WAR, contre tous ces idiots de la Nation, pensant pouvoir faire une révolution, mais j'ai échoué. Encore une fois, j'ai échoué. Un seul remède pour parvenir, à ne plus échouer, c'est de s'entraîner encore plus dur, encore plus. Quitte à en souffrir, c'est l'avenir de la Wrestling Action Renaissance qui est en jeu. Mais la semaine passée, j'ai essuyé une défaite et cette semaine, il est temps de racheter cette erreur, pour tout le Global Elite Wrestling Comittee. Pour tous les Londrickers, pour tous les fans de la Wrestling Action Renaissance, pour toi également.

Paul London - Pour moi ? Comment ça ? Explique toi. Tu me parais sincère, mais comment faire confiance à un homme qui n'a plus de respect pour quiconque, ni même sa mère.

Brian Kendrick - Tu me demandes comment me faire à nouveau faire confiance ? C'est très simple, viens avec moi, sois à mes côtés à Reconnaissance. Le premier Pay Per View de la Wrestling Action Renaissance, je te prouverai que j'ai changé, je te prouverai que je suis un autre homme à qui tu peux accorder ta pleine confiance. Je vaincrais mon adversaire, et par la même occasion, nous formerons à nouveau cette équipe complémentaire, cette équipe qui dans le passé a raflé un grand nombre de titres : LONDRICK IS BACK ! C'est le retour de la plus grande équipe de voltigeurs du business. Et ça, je te le prouverai en battant Alex Koslov, à Reconnaissance.


Paul London - Alex qui ? Le nom de famille, me rappelle vaguement quelque chose. En tout cas, le lutteur en soit, ne me dit rien, tu ne feras qu'une bouchée de ce petit jobber, Brian, rassure moi.

Brian Kendrick - Allons ailleurs, j'en ai marre de ce tapis. Mon adversaire n'est autre qu'Alex Koslov, Koslov doit te dire quelque chose si tu as visionné le dernier Frontline, puisque ce n'est autre que le frère de Vladimir Koslov, mon pitoyable partenaire, qui ne connait absolument le sens d'équipe.

Les deux jeunes hommes, avancent dans la salle et se postent aux vélos moteurs, où Brian continue toujours son entraînement.



Brian Kendrick - Je ne peux pas te garantir, à 100% que la victoire m'est assurée, trop souvent lorsque j'usais de mon arrogance cela m'a joué des tours. Mais je n'ai fait que l'étudier toute cette semaine, et je connais le moindre de ses points faibles. Vois-tu, Alex et Vladmir, forment comme nous, une équipe. Cependant ils ne sont pas frères, ils ne sont pas frères de sang mais d'idéologie. Tous les deux défendent le communisme, tous les deux défendent les idéaux de Marx, Lénine et compagnie, ils défendent les théories du protectionnisme et autres idées débiles, ils n'ont pas compris encore que le capitalisme est maître du monde, qu'en aucun cas, le communisme ne peut rivaliser. Ils sont dans leur monde, pendant que le temps de la révolution bolchévique est encore d'actualité, mais à Frontline je leur montrerai que le communisme n'est qu'une simple illusion et que la réalité, c'est qu'ils ne sont rien du tout,ils ont de médiocres lutteurs condamnés à être dans le bas de la carte, à se faire insulter par tous les fidèles américains qui remplissent les rangs de la Wrestling Action Renaissance, à chacun de nos shows.

Paul London - Ca me paraît léger pour le battre. Il y a longtemps que tout le monde sait que les communistes sont faibles, qu'ils ne font des coups par derrière, ils n'osent pas faire face à l'ennemi, il y a bien longtemps que c'est ancré dans nos sociétés. Et ce n'est pas ça qui te donnera la victoire.

Brian Kendrick - Encore une fois, je reconnais que tu as raison, ce n'est pas ça qui me donnera la victoire, c'est plutôt la position d'Alex dans cette équipe. Car vois-tu, Vladimir et Alex forment la pire équipe, qu'on ait jamais pu voir. Il n'y a pas cette relation de complicité et de facilité comme c'est le cas chez nous, il y a une relation de domination. Alex domine Vladimir, mais à tout Vladimir peut se retourner contre Alex. Tu sais pourquoi ?!

Paul London - Non pourquoi ?

Brian Kendrick - Car Alex n'est pas la force du groupe. Alex n'est que le cerveau de l'équipe, c'est lui qui dirige Vladimir, mais l'intelligence d'Alex va jouer des tours à ce dernier, un jour Vlad va se retourner contre lui, et alors on entendra plus parler de notre cher Alex. Alex, lui n'est que le cerveau. Pour citer Pascal, la justice sans la force est impuissante. Comprends-tu cette phrase, mon cher Paul ? Elle est très simple, un cerveau est un cerveau. Un être intelligent,sans moyen d'action, sans force agissante ne peut parvenir à ses buts et ne peut surtout pas se débrouiller seul dans un milieu hostile. C'est pire que la jungle, on ne peut plus faire confiance à n'importe qui, cette guerre de clans mobilise des gens, et personne ne sait qui est dans le camp de qui. C'est cette chose que je vais faire comprendre à Alex. Car ici, Paul ce n'est pas comme dans toutes les business indys, ou pro, ici c'est la guerre. Tu dois choisir ton camp, either you're with the Nation and you betray Kenneth or you against them, et c'est là le bon choix. Car tu rejoins le clan de Kenneth, le clan juste. J'ai rejoint le clan de la Wrestling Action Renaissance, car j'ai décidé de ne plus vivre dans le passé, j'ai décidé de m'imposer comme le futur ici, et je veux que tu fasse cette mission avec moi. La semaine passée, je sais que je ne cesse de me répèter mais j'ai ce profond sentiment de cupabilité, de déception. Oui, j'ai déçu all WAR's fans in all the world, quand j'ai perdu. Mais je vais racheter mon erreur, prouver à Kenneth qu'il peut compter à la fois sur Brian Kendrick mais également sur Paul London, en tant que bons soldats, que patriotes, prêts à la défendre la WAR. Mais revenons en à Alex, regarde un peu son parcours, lui et son acolyte de moscovite, ont comme moi ont connu que le mot défaite depuis leur arrivée.

Il s'arrête une minute, regarde Paul et s'essuie de toute transpiration sur son visage avant de reprendre.

Brian Kendrick - Ce n'est pas un manque de talent, car le talent n'existe pas chez ces deux lutteurs, ce n'est pas un manque de travail, car les travaux forcés ne conduisent pas à nous emmener vers le top. C'est l'absence de ce truc qui fait qu'une équipe, même dans les pires moments est capable de se ressaissir, et de reprendre le dessus sur soi pour remporter son match. Ce truc là, ils ne l'ont pas. Et je sais, que tu sais très bien de quoi je parle parce que notre équipe a toujours été fusionnel. Mais Alex, pense que unir deux personnes pour une même cause, peut créer ce truc et il se trompe. Moi je sais, que je peux compter sur toi mais je sais que je peux également me débrouiller seul, dans les matches comme il m'est donné d'avoir pour Reconnaissance. Alex, lui ne peut pas, il n'a les qualités nécessaires, la maturité et la mentalité qu'il faut pour pouvoir parvenir à cela, il est obligé de sentir Vladimir intervenir pour se sentir puissant. Il est comparable à un moucheron et ce moucheron, je compte bien l'écraser à Reconnaisssance.

Paul London - Je n'en doute pas une seconde, Brian. Mais comment ? Comment as tu pu deviné que j'avais pris la décision d'accepter ton offre ? A aucun moment depuis que je suis arrivé dans cette salle de sport, je n'ai confirmé que je serai à nouveau ton équipier. Reconaissance est un tremplin pour nous, un nouveau départ, l'occasion de prouver que nous sommes toujours la meilleure équipe du monde du catch.

Brian Kendrick - C'est simple, tout simple : les regards. On a même pas besoin de se parler pour comprendre les choses,j'ai compris dans ton regard que tu voulais venir et accepter mon offre. Le regard d'Alex, lui sera tout autre. Dans ces yeux, nous lirons la peur, la terreur, l'inquiétude, l'horreur, il se sentira comme une proie traquée par un chasseur, il aura l'impression de passer pour un gibier, mais ce qui va arriver, je compte bien l'enfermer, le repousser dans ses retranchements, et utiliser tous les moyens pour le coincer et pour finalement parvenir à obtenir ma première victoire ici à la Wrestling Action Renaissance. Et c'est très drôle comme coïncidence, le nom du Pay Per View : RECONAISSANCE. Il a un double sens, dans le sens militaire, c'est l'exploration, la prévention, c'est l'observation avant l'attaque, et vois tu j'ai effectué une reconaissance sur Alex Koslov, j'ai étudié tous ses matches, j'ai étudié sa tactique, j'ai étudié ses plans et désormais je connais Alex Koslov et je suis capable de parer n'importe quel coup, quelle prise que ce dernier tentera à mon égard. Mais la reconnaissance ne se limite pas qu'au sens militaire, la reconnaissance c'est également le don de gratitude, on reçoit de la gratitude de la pair de ses pairs, on inspire un respect et c'est tout ce que je recherche ici à la Wrestling Action Renaissance !


ALEX, YOUR TIME IS OVER. I'M GONNA BREAK YOU AT RECONAISSANCE !


Sur ces derniers mots, Brian se lève et quitte la salle de sport, direction les vestiaires. Il reviendra demain, pour encore s'entraîner, il lui reste encore 4 jours pour se mettre au top avant d'attaquer le premier PPV de la WAR. Voilà ma production, bonne chance à Chiendindon euh Uncle Ben, et c'est parti quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
WAR - Reconnaissance - TBK vs Alex Koslov
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sebastian Mladen et Alex Pena
» Alex Gérard/François Gérard (306 S16 A7)
» Alex du 60 alias ritalwinner
» MONTELESON VS ALEX-FILES (toyota yaris) VAINQUEUR MONTELESON
» Alex - Présentation TT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabana of Rp'z :: Part of Roleplay :: Roleplay of Pra'-
Sauter vers: